Click droit non autorisé.

Les conséquences

Fonte des glaciers : conséquences

Les conséquences :

Le réchauffement climatique engendre des conséquences majeures tels que la réduction de la superficie des glaciers, la fonte de la calotte glaciaire, le recul de la banquise et la disparition des icebergs.

  • La fonte rapide d’un glacier, provoquée par le réchauffement climatique, peut entraîner une redirection des eaux et l'assèchement d’une rivière. Ce phénomène a été observé dans le territoire de Yukon au Canada suite à une étude réalisée en août 2016 et publiée dans Nature Geoscience, par le géographe Daniel Shugar. Celui ci s’était rendu sur la rivière Slims et a ainsi découvert qu’elle était totalement asséchée. En Mai 2016, le glacier Kaskawulsh a fondu en 4 jours seulement ce qui a modifié le ruissellement des eaux. Avant la fonte, le glacier alimentait le lac Kluane puis le fleuve Yukon avant de se jeter dans la mer Béring. Désormais, elles alimentent la rivière Kaskawulsh puis le fleuve Alsek qui se jette dans l’océan pacifique, à près de 1300 km de sa destination initiale.
  • Au cours du 20ème siècle, une nette augmentation du niveau de la mer a été détecté. L’entrée de la surveillance par satellites depuis 1993 indique une augmentation de 3 cm de 1993 à 2003. 2 phénomènes sont responsables de la montée de ce niveau :
    • La dilatation de l’eau de mer suite au réchauffement des eaux océaniques
    • La fonte des glaces terrestres. On estime que la hausse des océans depuis 20 ans est d’environ six centimètres.
  • La fonte des glaces est une catastrophe pour les populations et les animaux (ours polaires, phoque, caribou, pingouins,...) victimes de la destruction de leur habitat
  • La fonte des glaces contribuent au réchauffement climatique: Les surfaces de glace blanche réfléchissent les rayons du soleil tandis que la surface foncée des océans les absorbent ce qui augmente la chaleur.
  • La population des ours polaires devraient diminuer de près de 30% d’ici 2050. Selon une étude l’Union internationale pour la conservation de la nature (UICN), le phénomène de perte de banquise s’accélère plus vite que prévu or la banquise permet aux ours d’accéder à leurs proies. Le prolongement des périodes sans glace augmenteraient donc les périodes de jeûne de l’espèce, ce qui provoquerait une chute de fertilité et des famines. Le nombre d’ours polaires amaigris et affamés ne cesse d’augmenter comme en témoigne la photographe allemande Kerstin Langenberger, célèbre notamment pour avoir publié la photo d’un ours ayant la peau sur les os,  errant sur un bloc de glace à la dérive le 22 août 2015.  Les ours polaires vivant dans la zone arctique américaine figurent parmi les espèces menacées par l’Endangered Species Act.
  • La fonte des glaciers est une menace pour les peuples autochtones, qui sont obligés de migrer pour assurer leur survie.
  • La fonte des glaciers engendre une élévation du niveau des mers qui peuvent ainsi provoquer des inondations, notamment des zones côtières menaçant la survie de nombreux villages
  • Nous observons une baisse de la ressource en eau potable : les rivières d'eau potable sont alimentées par les glaciers qui fondent ou qui disparaissent, ce qui entraîne une réduction majeure de la ressource en eau, déjà en situation de pénurie dans de nombreux pays.
  • La réduction de la banquise sur le continent Antarctique provoque une réduction de la quantité de Krill (sorte de crevette) ce qui a un impact direct sur l’ensemble de la chaîne alimentaire qui en dépend.