Click droit non autorisé.

situation actuelle fonte des glaciers

Fonte des glaciers : ou en est on ?

Situation actuelle :

Le réchauffement climatique engendre des conséquences majeures tels que la réduction de la superficie des glaciers, la fonte de la calotte glaciaire, le recul de la banquise et la disparition des icebergs.

La banquise arctique a atteint des records de fonte des glaces selon le Centre National de Données sur la neige et la glace (NSIDC) : elle a fondu de 49 % en 2012, soit 3,3 millions de kilomètres carrés.

L'épaisseur des glaciers diminue : les Alpes ont perdu 1/3 de leur surface depuis 1950.

La température moyenne de la planète continue d’augmenter. Les 6 premiers mois de l’année 2016 ont été les mois les plus chauds observés depuis 140 ans.

Les satellites font parti de ces outils nous permettant d’observer la santé de la planète. Chaque mois, des données satellitaires observent notamment l’Arctique et l'Antarctique. Les dernières données sont plus qu inquiétantes, voire alarmantes. Le niveau de glaciation observé en Novembre 2016 sur ces 2 continent a été le niveau le plus bas jamais observé jusqu’à présent. Dans ces régions, la glace fond durant l’été pour se reconstituer en hiver avec la baisse des températures. Ce phénomène est tout à fait normal. Cependant, depuis plusieurs années, la glace fond de plus en plus rapidement durant l’été et se reconstitue de plus en plus lentement pendant les périodes à faible température.

L'Antarctique se réchauffe quatre fois plus vite que le reste de la Terre s’appuyant sur des études menées en 2012, The Weather Underground rapporte que, selon les mesures relevées sur la Base Marambio (une station de recherche scientifique située en Antarctique sur l'île Seymour, à la pointe Nord du continent).

Le continent Antarctique s’est réchauffé quatre fois plus vite que le reste de la terre entre 1900 et 2011. Une hausse des températures spectaculaire qui accélère la fonte des glaciers et la disparition des colonies de pingouins.

Lors du premier semestre 2016, la banquise arctique a enregistré des fontes record. Il y a désormais de réelles inquiétudes quant à sa capacité à survivre au réchauffement climatique.

Walt Meier, un spécialiste de la question au Nasa Goddard Space Flight Center de Greenbelt (États-Unis) a déclaré qu’au fil des années, nous observons que les glaces les plus âgées ont tendance à disparaître de la banquise. Ce phénomène accentue l’inquiétude collective car les glaces les plus âgées sont par conséquent les plus épaisses donc les plus solides.